lepanierducitadin-home-illustration-4

L’agriculture biologique

En cette période où l’agriculture intensive est de plus en plus controversée, l’agriculture biologique, aujourd’hui considérée comme son exact opposée, s’impose comme étant une solution d’avenir pour notre santé et celle de la planète.

Le concept

Le principe de l’agriculture biologique date, en France, de la fin de la seconde guerre mondiale. Elle a été intégrée d’un point de vue législatif en 1980 avec la loi de l’orientation agricole et le terme « agriculture biologique » apparaît pour la première fois en 1991 dans un règlement européen reconnaissant officiellement ce type d’agriculture.

Ce règlement énumère comme grands principes de l’agriculture biologique la gestion durable de l’agriculture et le respect des équilibres naturels et de la biodiversité et promotion des produits de haute qualité dont l’obtention ne nuit ni à l’environnement, ni à la santé humaine, ni à la santé des végétaux, des animaux ou à leur bien-être.

A ce jour, le cahier des charges afin d’être considéré comme agriculteur biologique est donné par l’arrêté interministériel du 5 janvier 2010. Il donne aux agriculteurs un label que nombreux connaissent : le label AB. Ils sont régulièrement contrôlés afin de renouveler ce label.

Chaque année, les agriculteurs doivent notifier leur activité auprès de l’Agence Bio afin de passer le contrôle, effectué par des organismes certifiés et agréés par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité.

Les exceptions

La réglementation pour l’agriculture a dressé une liste d’ingrédients qui sont interdits pour l’agriculture biologique. Il est possible de demander une dérogation pour sauver une récolte.

Afin d’obtenir cette dérogation, plusieurs conditions doivent être remplies par le produit concerné : il ne doit pas figurer sur l’annexe IX du règlement, il ne doit pas être disponible en qualité biologique sur le marché et son pourcentage d’utilisation ne doit pas dépasser les 5% d’utilisation dans le mélange du traitement.

Pour obtenir cette dérogation, il faut remplir un formulaire qui passe par un organisme de certification agréé, à qui il faut fournir des pièces justificatives prouvant les précédentes conditions. Si les pièces justificatives ne permettent pas de remplir les critères, la dérogation n’est pas fournie.

Pour  faire court, comment s’y retrouver ?

Les réglementations ne sont pas toujours évidentes à comprendre. Pour se souvenir simplement de ce qu’est l’agriculture biologique, il s’agit d’un mode d’agriculture visant à respecter la planète et la santé des êtres vivants, tout en bannissant les produits non biologiques et les OGM de leur production.

Pour aider les agriculteurs dans leur tâche, il a été mis en place en France, une base de données facilitant l’approvisionnement en semences et en plants biologiques.

Pour les consommateurs, il est facile de se retrouver dans les produits, puisque les produits biologiques portent soit le label AB, qui signifie qu’il respecte la réglementation française, ou bien le label comportant des étoiles vertes formant une feuille, indiquant qu’il respecte la réglementation européenne.
Avec le Panier Du Citadin, vous pouvez vous faire livrer des corbeilles de fruits et paniers de fruits légumes issus de l’agriculture biologique ou écoresponsable. Le site met également à disposition de nombreux articles et recettes pour profiter au maximum.

Posts created 46

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut