Tiny House

Vivre en toute liberté avec une Tiny House

Né aux USA, le concept de micro maison, traduit en « minuscule maison », comprime le logement à l’extrême minimum. Ce mode de vie, contraignant en apparence, peut devenir un accès allant vers plus d’austérité et de humilité en se rapprochant de la campagne.

Comment déplacer une Tiny House en France ?

La mini-maison doit être assurée par une assurance caravane parce qu’elle est tractable (suivre ce lien). La plateforme qui la trimballe doit être immatriculée et posséder une carte grise personnelle à la remorque. Lors de mise en place, elle doit être couverte par une assurance habitation familière (multirisque habitation).

La surface max des petites maisons mobiles en m2 en France

Dans l’hexagone, une micro maison doit conserver le format suivant : largeur maximum : inférieure à 2,55 mètres, poids maximum : inférieur à 3,5t, hauteur max : moins de 4,3 mètres et longueur maximum (hormis le véhicule de tractage) : 12m. La largeur d’une petite maison étant astreinte par le code de la route, et la hauteur par la hauteur des ponts, on peut jouer sur la longueur pour retoucher l’air, de 12 à dix septm². La remorque fait déjà une charge approximative entre 700 et neuf cents kilogrammes, et les murs, le plateau et le toit sont créés pour procurer une bonne isolation en permanence. C’est très difficile de fabriquer une mini-maison avec des normes max honorant ces obligations.

Le règlement à connaître pour stationner une micro-maison

Votre mini maison est autorisée à rester dans votre jardin sans informer la municipalité à condition qu’elle y reste moins de 3 mois. Votre mini-maison doit maintenir sans interruption ses éléments de transport (roues, barre de traction…) pour pouvoir libérer son stationnement à tout moment. Par contre si vous prévoyez de rester plus de trois mois, vous êtes obligés de faire une démarche antérieure auprès de la municipalité. Il subsiste un autre cas de se loger sur d’emplacement inconstructible : les « pastilles ». Elles sont observables sur le PLU, réservées aux habitations mobiles, légères et démontables, à n’importe quel moment. Cet habitat doit être occupé en permanence, ou au minimum huit mois par an.

Un logement qui limite son impact sur l’environnement

Les petites maisons sont fréquemment fabriquées en bois, souvent de réseau local et autres éléments verts. Concernant l’isolation, surtout en fibre végétale y est prévue pour résider toute l’année, dans un endroit tranquille et calme. Très bien isolée, lumineuse et ayant moins d’équipements électriques, la mini maison se veut respectueuse de son environnement. Il est facile de rendre ces mini-maisons autonomes, en installant des panneaux solaires, un système de traitement et de récupération des eaux de pluie et également des toilettes à litière (sèche). Bien entendu, en ce qui concerne la consommation, une micro maison engendrer moins d’énergie et consomme raisonnablement.

Posts created 103

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut