ouïe

L’usage du casque audio et l’ouïe

Écouter des musiques amplifiées avec des écouteurs ou un casque audio est-il néfaste pour l’audition ? Il semble que oui. De nombreuses études prouvent qu’une écoute prologée à une forte puissance endommage l’ouïe de façon souvent définitive.

Près des 3/4 des personnes âgées de 15 à 35 ans déclarent employer un casque ou des écouteurs pour écouter des chansons. Cette affirmation concernerait la presque-totalité des 15 à 19 ans cette proportion diminuerait avec l’augmentation de l’âge.

L’utilisation habituelle et intensive concernerait près de 15% des ados (hommes et femmes confondus) et plus pour les 15 à 19 ans. Il diminuerait également avec l’augmentation de l’âge (tous sexes confondus).

L’analyse des éléments sociodémographiques indique que l’utilisation habituelle et intensive concernerait la population des gens non scolarisés ou sans travail et celle vivant dans un foyer monoparental. Il semblerait que ce soit plus courant dans les villes de 100 000 personnes et plus. Puis, ce genre de résultat devrait être plus important en ce qui concerne les gens qui déclarent aller de façon récurrente dans des endroits de divertissements à degré acoustique élevé.

Fréquentation des endroits de divertissements

Près de 60% des personnes de 15 à 35 ans sont allé à un concert, en boîte de nuit ou a écouté des musiques à un degré acoustique élevé au moins une fois pendant des 12 mois derniers. Ces gens disent avoir assisté au moins dix fois dans l’année à des moments semblables. La répétition de ce genre de divertissements apparaît plus habituelle chez les hommes que chez les femmes et en ce qui concerne les 20 à 24 ans.

Les catégories socioculturelles et sociodémographiques

La fréquentation récurrente de ces endroits diminuerait avec l’âge et serait étroitement liée aux revenus financiers de ces acteurs. Elle serait aussi attachée à l’appartenance sociale du chef de famille (les cadres et les professions intellectuelles par rapport aux ouvriers), à la taille de la dimension du foyer et concernait bien plus les populations des agglomérations de 100000 personnes et plus. Puis, ce genre de divertissements serait plus courant pour les gens déclarant une utilisation habituelle et intensive d’écouteurs ou d’un casque.

Évolution de l’écoute de musiques amplifiées

L’écoute de morceaux musicaux amplifiés par l’intermédiaire d’écouteurs ou d’un casque s’est développée toutes ces années chez les personnes de 18 à 35 années. Elle ne concernait que 47% des gens sondés en 2007 alors qu’elle est à 70% en 2014. Le total des Français ayant un usage considéré comme habituel et intensif a de son côté, été multipliée par 3.

Dans de moindres proportions, le pourcentage de gens étant allé au moins une fois à un concert, une boîte ou qui auraient passé des musiques à des degrés acoustiques élevés a diminué entre 2007 et 2014 en ce qui concerne les 18 à 35 ans. De la même manière que l’utilisation récurrente de casques audio et d’écouteurs

Posts created 7

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut