remèdes

Que valent les remèdes de nos grand-mères pour bébé ?

Votre tout-petit a un peu de fièvre, mal au ventre, le nez qui coule, il ne fait pas ses nuits. Votre mère, votre belle-mère, votre grand-mère y vont de leur petit conseil et de leurs remèdes. Elles ont les meilleures références pour le faire… Elles vous ont élevée, et regardez comme vous êtes en bonne santé.

Oui mais voilà, nos bébés ne vivent pas la même vie que celle que nous avons vécue. Ils sont en présence de virus, de pollution, du travail des mères… Et surtout il y a les recherches pointues sur les maux et comportements des tout-petits qui ont fait évoluer la pédiatrie. Un petit tour des remèdes de nos mères et de nos grands-mères va nous permettre d’en prendre un peu… et d’en laisser beaucoup.

Il s’endort juste après la tétée

« Ne perds pas ton temps lui faire des risettes, il ne voit rien du tout ! ». Ces vingt dernières années d’observation des bébés nous ont fait découvrir l’immense champ de leurs compétences. Bien sûr, un nourrisson n’a qu’une faible capacité d’attention et ses heures de sommeil dépassent largement celles de veille, mais il possède 1/20 ou 1/30 de vue qui lui permet de vous voir très tôt et même de distinguer les couleurs. Ce qu’il surprend de vos sourires est pour lui la base de l’attachement que vous êtes en train de construire ensemble.

Mon bébé ne fait pas ses nuits à 2 mois

« Rajoute donc deux cuillerées de farine dans son biberon de 23 heures ». Si l’on évoque le biberon de 23 heures, c’est vraisemblablement qu’il s’agit d’un petit de moins de 3 mois. Jusqu’à cet âge, certains enfants ne peuvent faire assez de réserves pour passer la nuit sans avoir faim et il est normal de se lever pour leur donner à manger. Ce genre de remèdes ne semble pas favorable, je ne pense pas qu’ajouter deux cuillerées de farine dans le dernier biberon résolve le problème, tout au plus retarde-t-on le réveil d’une heure. Les farines que l’on donnait autrefois aux tout-petits provoquaient souvent des problèmes digestifs et intestinaux. Aussi a-t-on pris l’habitude de repousser l’introduction des farines à 3-4 mois, âge auquel le système digestif est plus mature.

La farine : avec modération

Parallèlement, le gluten contenu dans les farines habituelles étant une cause fréquente d’intolérance, on donne jusqu’à 7-8 mois des farines sans gluten. Et on ne conseille l’introduction de celui-ci qu’une fois la diversification alimentaire bien installée. Après avoir longtemps recommandé aux mamans de commencer l’introduction de la farine dans le biberon du soir, je préfère aujourd’hui la tester d’abord le matin. Si au bout de quelques jours, on voit que le bébé digère bien la farine du matin, elle pourra être intégrée dans le repas du soir. Par leur apport en céréales, en sucres d’action lente, en protéines végétales, les farines jouent un rôle important dans l’alimentation du petit. Elles peuvent être remplacées par des biscuits ou des croûtons de pain. Il est vrai que l’assiette de bouillie est devenue plus rare… mais les modes peuvent changer.

Mon bébé a du mal à digérer

« Tu ne vas pas attendre indéfiniment qu’il fasse son rot : couche-le sur le ventre, il digérera mieux ». Il est clair que l’on ne couche plus les bébés sur le ventre puisqu’il est maintenant établi qu’il existe une corrélation entre cette position et le risque de mort subite. Le coucher dans cette position est particulièrement néfaste lorsque le bébé a de la fièvre ou des difficultés respiratoires. Mais s’il aime être sur le ventre, un bébé en bonne santé peut être couché de cette façon dans la journée, à condition de le surveiller.

Quant au problème du rot, on voit certains bébés se tortiller, s’arrêter de manger au milieu de leur repas, chercher désespérément à faire un rot en cours de tétée puis reprendre leur repas. Certains souffrent vraisemblablement d’un reflux œsophagien, mais on peut être également persuadé qu’un grand nombre de ces bébés ont un problème de plicature gastrique… C’est-à-dire qu’ils ont tout simplement un trop grand estomac (qui est obligé de se plier) par rapport à leur petit ventre.

La solution au problème de la digestion

Pour aider l’estomac de leur bébé à se déplier et donc faciliter la digestion, on conseille aux mamans de tenir leur tout-petit incliné sur le ventre contre leur bras et leur épaule. Après un rot libérateur, il reprendra son repas. Il y a aussi des bébés qui ne font pas de rot et que l’on couche au bout de vingt ou vingt-cinq minutes, de préférence sur le côté. Généralement, au cours de leur sieste du matin ou de l’après-midi, trois quarts d’heure après avoir été mis au lit, ils crient et s’agitent. Leur maman les prend dans ses bras et le rot vient, on les recouche et ils se rendorment. Ces sont des rots tardifs comme il y a des rots intermédiaires. Tous ces remèdes n’ont pas la capacité d’aider bébé, même ils sont parfois négatifs…

Posts created 51

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut